All posts by admin

(TAL146) Alex Troubetzkoy

La scène parisienne est de plus en plus florissante, on le sait et on a souvent l’occasion de le vérifier.

Preuve en est avec l’invité de notre 146ème podcast: Alex Troubetzkoy. Jeune producteur et DJ, Alex fait partie des artistes de la scène minimal house française à surveiller de près.

Il sort en février son premier EP ‘Twisted’ sur le label de Marcelo Cura, CELO rec.

On y découvre 4 originals tous aussi bons les uns que les autres, avec un style précis, groovy, et efficace.

Ayant d’abord effectué des études de musique moderne, Alex met aujourd’hui toute son énergie et son dévouement en studio, et ça s’entend. Il prépare d’ailleurs son deuxième EP qui sortira prochainement sur le label Inertie, dont le premier release a déjà réuni une belle poignée d’artistes français (Marwan Sabb, Tom Akman et ROAR).

Lire Aussi : (TAL144) Collapsing Market

Parallèlement à son travail de producteur, Alex est aussi un DJ talentueux. Le crew Trace A Line a eu l’occasion de le voir derrière les platines lors du nouvel an, et là encore, c’est avec précision que le jeune homme opère via une sélection soigneusement travaillée. Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de le voir jouer, il sera le 23 avril au Concorde Atlantique pour l’opening Senju aux côtés de Janeret.

C’est donc avec grand plaisir que l’on vous dévoile cette heure de mix vinyl only. Alex a su répondre à toutes nos attentes avec ce set très cohérent et tout en progression. La minimal dans toute sa beauté. À vous d’apprécier.

https://www.youtube.com/watch?v=RlYe4AtFtoA

(TAL145) Zaquoir – Boat Trip to Nisyros

Comme certains ont déjà pu le voir, nous organisons le dimanche 9 août un évènement open-air à La Plage du Glazart en collaboration avec le label Londonien/Munichois SVS records. Ce 145ème épisode est donc pour nous l’occasion de vous faire découvrir une facette de ce label de qualité avec aux commandes Matthias Gross, alias Zaquoir.

Matthias a déjà un long vécu avec la musique. Son premier album « Asino Sardo », récemment sorti sur SVS, est le fruit d’une quinzaine d’années de travail et d’inspirations diverses et variées. Il a en autre vécu à Leipzig, Istanbul et Vilnius où il a eu la chance de pouvoir s’inspirer de cultures et d’environnement différents pour façonner sa touche musicale. Dans ces différentes villes, il a eu l’occasion de travailler sur de multiples projets. On peut citer par exemple le groupe d’improvisation Grosshuber, des collaborations avec des artistes jazz ou bien sa contribution pour la partie électronique du groupe Mud Mahaka.

Zaquoir fait aussi partie du crew Selbstversorgersound depuis sa création. Le label SVS est d’ailleurs né de ce crew, dont tous les membres se réunissent une fois par an dans un chalêt en Autriche, et produisent une musique qui est propre aux paysages qui les entourent

On aura le plaisir de l’entendre en live dimanche prochain sur la Plage du Glazart aux côtés d’une multitude d’autres artistes du label SVS (Konrad Werhmeister, Daniel Hermann Collini, Bartellow), des copains de BeatXChangers (Tomamura et Maurice Martingale) et de notre résident Apologue.

On vous souhaite une bonne écoute et on vous dit à dimanche!

(TAL144) Collapsing Market

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On continue notre tour d’horizon des acteurs de la scène parisienne pour ce 144ème podcast, avec comme invité le talentueux duo Collapsing Market. Composé de Cyrus Goberville et de Louis Vial (aussi moitié de Mura Oka), ils ont vite réussi à se faire une place parmi les figures qui comptent dans la capitale grâce à un style affirmé et un label à la popularité grandissante.

Lancé l’année dernière, Collapsing Market a pour ambition de proposer des mix pointus réalisés par des DJs soigneusement choisis. L’idée est d’aller à contre-courant du format podcast aujourd’hui omniprésent en pressant chaque sortie sur un nombre limité de cassettes audio, en référence à la belle époque des mixtapes.

Podcast

Après deux magnifiques premières éditions signées Andrew Lyster et Untilmyheartstops (Leif + Joe Ellis), une troisième tape signée Nick Craddock est tout juste sur le point de sortir.

En parallèle des mixtapes, le label se prépare à étendre son catalogue en octobre avec une première sortie vinyle signée Louis sous son alias solo Eszaid. Peu d’infos circulent sur ce projet pour l’instant, mais il suffit d’écouter l’album né de la collaboration entre Louis et Sidney sur Latency l’année dernière pour s’attendre à quelque chose de grand.

Quand on écoute un mix de Collapsing Market, on finit toujours par se demander comment les mecs arrivent à dénicher autant de musique à la fois géniale et totalement obscure.

Le podcast qu’ils ont enregistré pour nous ne déroge pas à la règle, on apprécie les 20 premières minutes d’introspection qui laissent place au premier kick annonçant une progression lente et totalement maîtrisée.

Si vous souhaitez les écouter ce week-end, ils joueront ce dimanche même à la Sundae en compagnie de Mix Mup et Suleiman & Sidney, sous un soleil qui s’annonce grandiose. Alors n’hésitez pas à faire un tour quai de la Rapée pour découvrir ce duo original et surprenant, ils en valent carrément la peine.

(TAL143) Riohv

On traverse l’Atlantique pour ce 143ème épisode; aux commandes : Riohv. Jeune producteur de 23 ans basé à Ottawa (Canada), il fait partie de la liste prisée des artistes du fameux label 1080p. Basé à Vancouver et ne signant quasi-exclusivement que des artistes canadiens, 1080p est sans le moindre doute l’un des labels les plus riches et novateurs des deux dernières années. On a assisté à une véritable déferlante musicale depuis 2013 avec pas moins d’une cinquantaine de releases en 2 ans. Plus étonnant, la qualité est toujours au rendez-vous.

Bien évidemment, Riohv fait partie des artistes qui ont particulièrement attiré notre attention. On ne connaissait pas grand chose du jeune homme avant la sortie de son album Moondance en septembre dernier (format cassette et digital), mais on a de suite été séduit par la maturité et la musicalité de ces 9 pistes. On reconnait bien sûr la touche lo-fi typique de 1080p, mais on tombe rapidement sous le charme des douces mélodies qui viennent flirter avec les récurrentes basslines acid bien crado. Ce n’est pas tâche facile de commencer par un album, et bon nombre échouent en faisant ce choix, mais ici le travail est réussi et on félicite la cohésion de cette première sortie.